Un pas sur le chemin : ralentir

Avez-vous constaté à quel point le temps file à toute allure ? Les heures passent comme des minutes, les jours comme quelques heures et le années semblent de plus en plus courtes.

Les personnes qui s’intéressent aux énergies de la terre et à son taux vibratoire, vous le confirmeront : le temps s’accélère et ce n’est pas qu’une vue de l’esprit !

chronos

Chronos , le dieu du temps physique (celui qui se mesure chronologiquement)

Comme nous avons l’impression de ne plus maîtriser le temps qui passe, nous faisons tout vite et nous faisons plusieurs choses en même temps (pensées, projets, ….). Ce qui a pour conséquence que le temps nous file encore plus entre les doigts et que nous n’en aurons jamais assez pour faire tout ce que nous avons à faire et tout ce que nous avons prévu de faire.

Face à ce constat inquiétant, j’ai pris une décision radicale : ralentir.

En réalité, ce sont deux accrocs dans ma vie qui m’ont incitée à économiser mon temps. Cette année, j’ai enchaîné un burn-out et une dépression en quatre mois. Le burn-out a été le signal de mon cerveau face à un trop plein d’activité : mère (multiplié par trois), femme d’un époux exigent et stressé, et salariée avec un emploi du temps de ministre. Vous le savez sûrement, une vie de femme est multiple et beaucoup de personnes comptent sur vous. Le jour où j’ai craqué, cela a été suite au constat que mon temps ne m’appartenait plus et que tout en chacun pouvait en user et abuser. Je m’étais oubliée et je m’étais perdue sur le chemin. Je me suis posée 2 semaines à la maison et je suis repartie sur le même rythme sans me poser plus de questions.

kairos

Kairos, Dieu du temps métaphysique

Trois mois après, second arrêt brutal. Ma fille Gabrielle n’allait pas bien et je me faisais beaucoup de soucis pour elle. J’avais l’impression que tout m’échappait et qu’encore une fois, je n’avais pas le temps de tout gérer. J’étais effondrée psychologiquement et physiquement. Il m’a fallu deux mois pour remonter une partie de la pente.

Pendant ces deux mois, j’ai été obligée de lâcher-prise sur tout ce que je gérais quotidiennement. Cela n’a pas été facile car j’ai culpabilisé de ne pas être capable de tout mener de front. Puis, je m’y suis un peu habituée et j’ai trouvé un certain confort à me laisser aider. J’avais déjà commencé à travailler sur mon développement personnel, mais cela à pris une autre tournure. Je recherchais, jusque là,juste de quelle façon je pourrais me réaliser personnellement au travers d’activités qui me passionnent. Cette fois ci mes recherches ont pris un tournant plus spirituel. J’ai réfléchi, lu sur le sens de ma vie, le pourquoi des expériences que je vivais et de mes relations aux autres.

Aion

Aiôn qui représente le temps cyclique (comme les saisons)

Une des premières grande leçon que j’ai retenue, c’est qu’il ne servait à rien de courir après le temps qui passe. Nos vies n’en sont pas plus épanouissantes et nous ne sommes pas plus heureux. C’est à ce moment que j’ai décidé de ralentir le rythme de ma vie. J’ai commencé par rouler moins vite (le limitateur de vitesse m’a été très utile au début) et puis je me suis imposée de ne plus penser qu’à une chose à la fois. J’ai investi 2 euros dans un petit carnet pour y noter tout ce à quoi je dois accorder  du temps, pour ne pas encombrer mon esprit inutilement. Je n’ai qu’à penser à regarder mon carnet tous les jours et à rayer au fur et à mesure ce que j’ai fait.

Ça n’a pas été facile au début, il m’a fallu me policer parce que j’avais l’impression d’oublier des choses importantes. Finalement, cela n’a pas été le cas et le monde n’a pas moins bien tourné.

Depuis, il n’y a plus ce brouhaha incessant dans ma tête qui m’épuisait sans que je m’en rende compte. Mon esprit est calme et il est même plus efficace et inventif qu’avant. Aujourd’hui, j’ai envie de privilégier la qualité à la quantité, dans les activités que je fais et dans les relations que j’ai aux autres.

Je regarde les gens s’agiter autour de moi et ça ne me gêne pas de ne plus aller à leur rythme, puisque j’ai trouvé le mien.

A vous d’essayer  …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s