Balade dans Sées en levant les yeux

A la faveur d’une belle journée d’automne, nous avons déambulé dans notre belle ville de Sées

Sées est l’Évêché de l’Orne. Elle voue un culte particulier à Marie, c’est pourquoi on trouve tant de statues la représentant sur les façades.

Ceci n’est q’un aperçu de ce que l’on voit en levant les yeux.

Chapelle Saint Joseph – Sées

La chapelle Saint Joseph est un petit bijou niché à l’entrée d’un chemin de campagne, à la sortie de la ville de Sées.

591_001

Cette petite chapelle est ouverte seulement deux fois par an : le jour de la Saint Joseph et lors des journées du patrimoine.

Voici quelques photos que j’ai prises le 19 septembre dernier.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

l’Institut Orthopédique de Sées 1912-1948

 

1-institut orthopédique sées

En 1912, le Docteur Henri Lelièvre, rentre à Sées, après des études médicales à Paris et un stage d’Internat à l’hôpital maritime de Berck, où il se passionnera pour les patients atteints de maladies osseuses.  Il souhaite proposer les mêmes traitements en Normandie,dans sa ville d’origine. Il pense que l’air vivifiant de la ville de Sées, proche de la forêt d’Ecouves, et l’héliothérapie seront excellents pour les patients.   

Lire la suite

L’école de dressage de Sées 1851 – 1926

L’Ecole de dressage de Sées a été fondée en 1851 par Achille Perrier de la Genevraye.

Maire de La Genevraie,il fut aussi conseiller d’arrondissement et conseiller général jusqu’à sa mort en 1853.

Sa vie romanesque a inspiré le livre « Nez-de-Cuir, gentilhomme d’amour » à son petit neveu, l’écrivain Jean de la Varende,  en 1936 aux éditions Maugard. Ce roman a aussi été adapté au cinéma en 1951 avec Jean Marais en rôle titre.

nez de cuir

Passionné d’élevage de chevaux, il aida à la re-fondation du haras du Pin, fonda une école de dressage à Sées et s’adonna à l’élevage dans ses écuries de La Genevraie.

Lire la suite